C’est à Seneffe, sur le site de la société française Novasep que sera fabriquée la grande majorité de la substance active nécessaire à la fabrication du futur vaccin anti-COVID. Ce contrat devrait entraîner la création d’une centaine de postes.

Novasep étant leader européen de la production de ces substances, il était logique qu’AstraZeneca et l’Alliance inclusive pour le vaccin, fondée par la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas, se tournent vers elle pour la fabrication d’un vaccin pour le marché européen. 

Le vaccin concerné, celui de l’université d’Oxford est parmi les plus avancés et devrait être mis sur le marché en 2021 en fonction des résultats des tests cliniques. La technologie employée (vecteurs viraux) a également été utilisée pour la fabrication d’un vaccin contre le SARS-2.

Michel Spagnol, CEO de Novasep

Si nous avons choisi la Belgique, c’est grâce à la présence d’un terreau industriel et universitaire très fort en biotechnologie

Novasep

Novasep compte 1.500 employés sur 10 sites répartis dans trois pays et réalise un chiffre d’affaires annuel de 300 millions d’euros. La société a lancé il y a trois ans un vaste programme d’investissements dans le secteur biologique, à hauteur de 180 millions d’euros sur cinq ans. Outre les virus les vaccins, l’entreprise opère dans le secteur des thérapies géniques.

www.novasep.com

misc.back to top back to top

Inscrivez-vous à la newsletter

Personnalisez votre expérience de navigation
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Quis ipsum suspendisse ultrices gravida.
Choisissez parmi les options ci-dessous.

Choisissez une option

Formulaire de contact Contactez-nous sur votre projet Contactez-nous via Messenger